[Drama Coréen] Awl

Publié le par Yuuki

AWL
(Article sans gros spoiler)

Pays  : Corée
Année : 2015
Episodes : 12
Cast :

Ji Hyun Woo : Lee Soo In
Ahn Nae Sang : Koo Ko Shin
 

Résumé sans spoiler : Lee Soo In est un homme qui a des principes et une profonde aversion pour l'injustice. Un peu trop peut être, ce qui lui vaut pas mal d'ennuis dans sa jeunesse. A présent retraité de l'armée, il est gestionnaire du personnel dans un supermarché et tente tant bien que mal de se faire une place parmis les employés. Un beau jour son patron lui demande pourtant de tous les licencier.
Devant une tâche qui va totalement à l'encontre de ses principes et de sa vision de la justice, va-t'il refuser l'ordre ?

Pourquoi j'ai regardé : J'ai lu un article dessus et le thème m'a interpelée. (Je vous met le lien >> ici << - mais partez pas avant d'avoir tout lu hein !!) Je suis plongée depuis un bon moment dans des dramas fantastiques et/ou historiques du coup j'avais envie d'un peu autre chose. Et mon choix s'est porté sur Awl et ses employés de supermarché.

Et aussi parce que j'ai très bien vu dans le casting que y'a Yesung mais ça c'est un argument un peu moins choc...

Est-ce que j'ai aimé : Ha mais oui ! C'est un superbe drame humain, avec toutes les émotions qui vont avec sans jamais tomber dans le mélo larmoyant. Les employés sont avant tout humains, avec tous les défaut et qualités qui vont avec (et y'en, et bien ils ont nettement plus de défaut que de qualités hein !! Mais c'est un autre débat...)

Zoom sur les trucs marquants :

Lee Su In

C'est un personnage à la fois fort et faible.

Il a un fort sens de la justice mais il est au début du drama incapable de féderer les employés. La force de leur combat vient de lui à la base, il est calme et posé, mais comme le fait remarquer un de ses supèrieur à ... genre l'épisode 10 "ho, c'est bien la première fois qu'on te vois une émotion". Et là je me suis dit, mais il a raison. O_O C'est vrai qu'il dégage une sorte de froideur et de distance, mais il a garde très à coeur les problèmes et le bien être des autres.

Il fait très souvent le parallèle entre les problèmes de sa vie actuelle et ce qu'il a vécu dans l'armée, c'est relativement amusant de voir qu'il a besoin  de se rassurer avec ses souvenirs militaires pour pouvoir communiquer correctement avec les civils. Le plus gros point faible du personnage selon moi, c'est qu'on ne nous le présente QUE comme l'homme du combat social. Hors, c'est également un mari et un père, et son combat altère forcément un peu sa vie familiale ce qui est totalement passé sous silence et je trouve ça dommage, tous les autres personnages ont des attaches, des familles, ce qui les rend plus fragiles car cela engendre des besoin financiers, mais Lee Su In, lui, n'est que l'homme de l'Union...
 

Ko Shin l'avocat de l'extrème

Personnage un peu mystèrieux au passé bien sombre dont il garde des blessures physiques graves mais aussi un profond traumatisme. Il defend les employés maltraités dans leur boulot, ne laisse jamais personne derrière, quitte à travailler sans demander d'argent. (Et y'a un chaton sur le toit!!!!! ) Hem... Bref, Ko Shin, c'est un peu l'étincelle qu'il fallait à Lee Su In pour briller parce que, au départ il faut bien l'avouer, est complètement perdu. C'est lui qui le fera grandir et si au départ Su In a une confiance aveugle dans Ko Shin, celui-ci ne le protègera pas seulement, il lui apprendra également à se défendre lui-même quitte à parfois ne plus être d'accord.
Et puis Ko Shin, il a des pensées tellement profondes, qui font tellement refléchir que c'est forcément un mec bien.

J'avoue ne pas avoir trop bien saisi l'interêt de son histoire personnelle, à part le rendre fragile physiquement. Mais c'est bien mené et il finira par sortir du passé d'une façon ou d'une autre.

Il est accompagné assez souvent d'une jeune femme un peu perdue qui elle aussi est plongée dans un violent combat avec son travail, elle ira même jusqu'à la grève de la faim (arguant que bon c'est cool, ça fait un régime... WHAAAAAT? mais soit.) et d'un homme qui lui a vécu l'injustice, s'est battu et vit tant bien que mal avec sa victoire sous le bras. Avec lui on comprend vite que victoire ne veut pas dire bien être et reconnaissance, nous ne vivons pas au pays de Candy les amis.


L'Union

Alors vous allez me dire, mais Yuuki, l'union de travailleurs face à l'adversité de la hierarchie conduite avant tout par le profit au détriment des conditions de travail de leur main d'oeuvre, c'est comme on respire, on y fait même plus attention de nos jours.
Oui c'est un peu vrai, mais c'est dans notre conception occidentale du monde que c'est une évidence, car en Corée (je dis Corée pour rester dans la drama) la notion même de "se defendre" n'est visiblement pas du tout quelque chose de naturel alors se regrouper pour se defendre et même defendre d'autres personnes, c'est un fait peu courant dans les dramas. Combien de fois avons-nous vu un pauvre petit travailleur à temps partiel se faire lourder en à peine 2mn parce que, au choix, il s'est coupé la main avec la machine à jambon et donc il aura du mal à tendre les paquets aux clients, il a attrappé une pneumonie et du coup il est trop faible pour tenir debout, tout autre misère atroce qui declencherait moulte process de protection par chez nous mais qui est résumé en un basique : "tu peux plus bosser, ben tu peux plus bosser, (il te reste les yeux pour pleurer mais pas trop, ne risque pas la deshydratation, tu n'as pas d'argent pour les frais médicaux) "

Et si l'adage qui dit "l'Union fait la force" est vrai, il est aussi vrai qu'il faut beaucoup de force pour faire une union.
Car la moindre faiblesse d'un membre, la moindre jalousie peut bousiller des mois de travail. Et c'est aussi cela qui était interessant dans le drama, l'union était pour moi un personnage en lui-même, mais pas LE sauveur. C'est un rassemblement fragile finalement pour lequel il faut se battre constament. Et le maintient de l'union vient toujours d'une certaine tolérance des membres envers les autres, je pense notamment aux membres tardifs qui se sont presque fait refuser l'adhésion parce que les autres avaient "déjà fait tout le travail", ou celles qui veulent quitter par manque d'argent qui essuient une pluie d'insultes. Et si chaque victoire est vécue collectivement, chaque obstacle reste quand même individuel par reflexe, ce n'est que par le travail acharné de Su In et de M. Joo que l'Union perdure... et c'est beau.

Mais l'Union reste avant tout fragile.

 

Les managers

Parce que n'étant ni vraiment bons ni vraiment mauvais, les managers (autres que Su In) sont un des rouages de la hiérarchie et de la pression qu'elle met sur les employés. Coincés entre haute hiérarchie et petits employés, ils sont à une place où il doivent choisir entre conscience et obéissance, ils feront en majorité le second choix, mais par moment dans le drama, leur conscience est visible. Et c'est bien de la part du drama de ne pas être tombé dans le clivage "chef = méchant / employé = gentil" parce que c'est quand même plus complexe que ça. D'ailleurs, au départ, c'est bien d'eux que viendra l'idée de l'union, idée qui ne sera suivie que par Su In. En fait c'est surtout des gros nazes.

Le manager coréen est tout à fait multi-tâches et donc continue son travail dans n'importe quelle condition. Ca fait sourire, mais en fait non, c'est pas drôle.

 

 

Est-ce que je le recommande : Oui absolument. Vous passeriez vraiment à coté d'un super drama en ne le regardant pas.
(Au fait, jme demandais, j'ai déjà écrit "non c'est nul, ne regardez pas" dans ce paragraphe ?)

Vous apprendrez plein de bêtises à faire dans votre supermarché...
A vos chronomètres... ^^


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article