[Série russe] 17 moments de printemps

Publié le par Yuuki

17 moments de printemps
(Article sans reel spoiler)

Titre original : Семнадцать мгновений весны
Pays  : Union sovetique
Année : 1973
Réalisation : Tatiana Lioznova
Scénario : Julian Semenov
Episodes : 12
Acteurs :
Viatcheslav Tikhonov : Max Otto von Stierlitz (Maxim Issaïev)
Yefim Kopelyan : narrateur
Leonid Bronevoï : Heinrich Müller
Oleg Tabakov : Walter Schellenberg
Youri Vizbor : Martin Bormann
Nikolai Prokopovich : Heinrich Himmler
Rostislav Pliatt : Le pasteur Schlag

Résumé sans spoiler : La série suit Maxim Issaïev, un espion russe infiltré dans les forces allemandes sous le nom de Max Otto von Stierlitz. Il réussit à infilter le commandement nazi pendant dix-sept jours peu de temps avant la fin de la seconde guerre Mondiale. Nous suivrons donc ses missions à la fin de cette guerre et offre un aperçu de ce qui se profile pour la suite, à savoir la guerre froide...

Pourquoi j'ai regardé : Alors ça... En lisant le blog My télé is rich !, il y avait un onglet "série russes". Bref, j'ai cliqué : ICI. De plus les 12 épisodes sont faciles à trouver sur Youtube avec des sous titres anglais ou français.

Est-ce que j'ai aimé : Ha c'est particulier. Mais oui j'ai trouvé que malgré le thème assez sombre, c'était intéressant d'une part de le voir traité par l'union soviétique et d'une autre de voir le coté très psychologique de l'espionnage. En effet, l'ensemble de la série est plus axée sur des combats et des confrontations psychologiques que sur des scènes d'action physique. Loin, très loin des films de James Bond, le spectateur assiste aux doutes, aux enquêtes minutieuses des Nazis, aux preuves qui s'accumulent contre Stierliz peu à peu pour faire monter la tension tout en douceur. Stierlitz est un espion efficace, infiltré depuis des années et montre un naturel posé, calme et réfléchi. Il est également un espion très crédible, sans fioriture ni gadgets, il base sa survie sur des calculs qui se doivent donc d'être précis et infaillibles. Il sait trouver dans chaque situation de quoi retourner les choses à son avantage sans jamais ceder à la panique. Son calme et son visage sans expression est impressionnant d'un bout à l'autre de la série, sans que l'acteur n'ai jamais eu recours au Botox.

Les premiers épisodes posent les bases, présentent les personnages. Nous les connaissont de par l'Histoire, mais ces épisodes sont nécessaire pour nous plonger dans l'ambiance, pour comprendre le climat angoissant d'une infiltration en territoire ennemi. Les personnages sont developpés juste ce qu'il faut pour conserver toujours une marge de danger, d'imprevisibilité... Ce qui est un peu comique quand on sait que la série va suivre l'Histoire et que donc on connait la suite. Le coté imprévu est limité en réalité, mais on ressent quand même une certaine instabilité dans l'action, un suspense un peu glaçant. Le spectateur reçoit des information via un narrateur en voix off, pour tout ce qu'il n'est pas possible de mettre en scène. Et on a part là, encore plus le sentiment qu'on nous raconte une histoire qu'on ne connait pas...

La force pricipale de la série, je trouve que c'est l'écriture et le jeu des acteurs. En effet, l'intrigue se déroulant dans un environnement Nazi, où toute la hierarchie porte l'uniforme et où des portraits d'Hitler sont accrochés un peu partout dans les bureaux, mais pour autant les personnages ne tombent jamais dans la caricature. Le piège de tomber dans la critique un peu bourrin et de présenter les Nazi comme des bêtes brutes et cruelles est bien évité, et les acteurs donnent à leurs personnages autant d'émotion qu'il le faut. Ils sont calmes, réfléchis et professionnels. Bon faut pas se leurrer, émotions ou pas, ces personnages restent fidèlent à l'histoire tout de même. Mais je ne m'attendais pas à autant de subtilité dans ces personnages.

La bande musicale de la série est parfaitement adaptée, mélancolique et discrète. A noter quelques références à notre chère France, parfaitement anachroniques, mais bien insérés dans la série (hommage à "La Môme" avec des chansons des années 50 ^^)

 

En bref : Pour les aventuriers du petit écran et les amateurs d'espions, c'est une expérience dépaysante et une série qui passionne malgré son âge. La série est d'ailleurs encore considérée comme l'histoire d'espionnage la plus réussie de l'Union Soviétique et une des séries les plus populaires de Russie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article