[Drama Japonais] Boku dake ga Inai Machi

Publié le par Yuuki

Boku dake ga Inai Machi
(Erased)

(Article sans reel spoiler)

Titre original :
Pays  : Japon
Année : 2017
Episodes : 12
Cast :

Furukawa Yuuki : Fujinuma Satoru
Uchikawa Reo : Fujinuma Satoru (enfant)
Yuki Mio : Katagiri Airi
Shirasu Jin : Kobayashi Kenya

Résumé sans spoiler : Fujinuma Satoru, jeune homme suspecté du meutre de sa mère, remonte le temps pour tenter d'éviter l'evènement déclencheur de tout ça. Il se retrouve donc 18 ans auparavant pour empêcher une série d'enlèvement d'enfants.

Erased

Pourquoi j'ai regardé : Parce que Netflix a eu la bonne idée de me dire que je devrais le regarder. Et puis, ne nous voilons pas la face, il est de 2017 et entre parfaitement dans le challenge de Luthien pour l'année 2017...

Est-ce que j'ai aimé : Oui et non. Pour je ne sais quelle raison, j'ai eu du mal à trouver le personnage principal attachant. Bon je n'ai pas detesté les personnages, loin de là, j'ai même aimé certaines choses, notamment la confiance mutuelle entre Satoru et sa mère. C'est un personnage fort qui prodigue à son fils un soutien sans faille et un amour maternel chaleureux. Les scènes familiales sont sans doute ce qui est le plus touchant dans ce drama, et le fait que sa mort soit l'élément déclencheur du retour de Satoru dans le passé est tout à fait crédible.

Le Satoru enfant et les gamins sont quand même un poil plus attachant, et déclenchent un peu plus de compassion dans la mesure où Satoru est revenu pour les sauver et que lui, comme nous, on sait très bien ce qui va leur arriver sinon. Du coup même si on n'a pas trop le temps de s'attacher, savoir qu'ils vont potentiellement mourir maintient un bon suspence (dans la première version de leur vie, ils sont mort, même si dit comme ça, c'est un peu bizarre ^^)

L'ami d'enfance de Satoru, le petit Kenya est tout choupi et visiblement très malin car il identifie directement que Satoru à changé lorsqu'il revient du futur. Sans vraiment saisir ce qui se passe, il "sent" qu'il y a un truc... Il est par contre assez effacé dans l'histoire du passé, et prend un peu d'ampleur dans le présent, sans occulter le rôle principal de Satoru. Et c'est un peu dommage pour la seconde partie, car il a les clés mais n'est pas developpé suffisament à mon goût. Il aurait été réellement attachant si il avait eu un chouïa plus de présence, car ses actions sont determinantes.

En revanche, la construction du méchant m'a déçue. J'ai l'impression qu'il y a une loi cosmique dans les dramas qui dit qu'un méchant doit avoir une enfance pourrie et difficile et que ça l'a rendu comme ça. Comme une excuse pour être devenu un monstre, pour tirer trois larmes au spectateur alors que finalement ça n'a pas toujours grand chose à voir... J'ai eu du mal à comprendre donc, la justification du méchant quand il explique son point de vue. J'attends un peu que les dramas me donnent un personnage qui dirait "Bah ouais je suis méchant. PARCE QUE.".  Simplement parce qu'il est comme ça, sans raison larmoyante et facile qui tenterait de "justifier" son état de méchant.

 

Là où le drama s'en sort assez remarquablement bien, c'est dans l'utilisation du voyage dans le temps et la modification de faits passés. Ce qui est assez casse-gueule, mais comme notre personnage est relativement futé à défaut d'être attachant, il évite soigneusement de buter son grand père. Avec cette evoquation du fameux paradoxe du grand-père j'en vient au point fort du drama, qui gère de main de maître ce piège et en fait carrrément son dénouement. Vous comprendrez que c'est délicat pour moi d'en dire plus sans dévoiler la fin, mais j'ai été agréablement surprise d'être surprise dans les dernières minutes du drama.

C'est l'autre point fort du drama, son imprévisibilité (toute relative bien sûre, vous serez peut être plus malins que moi ^^). Plusieurs fois j'ai presque décroché parce que franchement ces personnages ne m'attiraient pas plus que ça et je pensais avoir capté l'intrigue, mais... non. Et notamment sur l'identité du méchant, jme suis traitée d'idiote pour le coup haha... La première partie du drama est plus intriguante, avec plus d'incertitudes et de doutes, sur notamment les impacts des modifications du passé. Le Satoru enfant est en réalité un jeune adulte dans ce corps de gamin et il réfléchit donc avec beaucoup moins de naïveté. C'est assez amusant de le voir agir et réflechir en adaptant le tout à sa connaissance du futur.

En bref : C'est un drama bien meilleur dans l'exploitation du voyage dans le temps avec modification du passé que dans les émotions véhiculées par ses personnages. A voir tout de même pour l'intrigue générale qui n'est pas évidente à comprendre et parce que j'ai trouvé la fin sympa (je ne peux malheureusement pas dire pourquoi :p )

Et y'a un ENORME problème de fausse barbe chelou...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article