[Drama japonais] Saiyuuki - 西遊記

Publié le par Yuuki

Saiyuuki
(Article sans reel spoiler)

Titre original :  西遊記
Titre alternatif : Journey to the West
Pays  : Japon
Année : 2006
Episodes : 11
Cast :

Katori Shingo : Son Goku
Fukatsu Eri : Sanzo Hoshi / Tripitaka
Ito Atsushi : Cho Hakkai
Uchimura Teruyoshi : Sa Gojo
Mizukawa Asami : Rin Rin
Ookura Koji : Roshi

 

Ce drama est inspiré par le roman chinois "Xi You Ji" (Le Voyage en Occident dans sa version française) de Wu Cheng'en

Le drama retrace le voyage de la prêtresse Sanzo et de ses compagnons yōkai Son Goku, Cho Hakkai et Sa Gojo, ceux-ci se dirigeant vers le Tenjiku en Inde, Paradis où se trouve le Sutra qui ramènera la paix entre les humains et les yōkai.

J'ai commencé ce drama parce que c'est un énième adaptation du roman Le voyage en occident, et que même si je n'ai jamais lu ce livre, j'aime beaucoup l'histoire. Je suis donc toujours très enthousiaste pour en regarder une adaptation (que ce soit un film, un drama ou une émission télé). Je n'avais alors aucune idée du casting qui est pourtant pensé parfaitement... Shingo Katori en pleine forme, interprète le (très) bruyant Son Goku, avec moultes grimaces et gesticulations, qui en d'autres occasions seraient insupportables. Le Roi singe est malin et pénible, attachant et pénible, efficace et... pénible. Il est comme ses compagnons, particulièrement attaché à son maître, la prêtresse Sanzo, interprétée par Eri Fukatsu. Si sur le fond l'histoire est classique donc, sur la forme on est également sur du très classique un épisode/une intrigue. En gros à chaque épisodes, ils avancent dans leur voyage et tombent sur un village, un personnage en danger et décident de l'aider, parce que tout monstres qu'ils soient, ce sont comme on dit, des monstres gentils. Ils pourront alors developper toutes sortes d'émotions et de capacités, et malgré des difficultés leur force de cohésion sera toujours là.

Au niveau visuel, on dirait un peu une blague et je me suis souvenue avec nostalgie des affreux costumes en plastique cheap des méchants dans les Power Rangers de mon enfance... Particulièrement les oreilles du cochon, qui m'ont fait beaucoup rire, tout au long du drama. Clairement les costumes seront un frein pour certains qui ne supporterons pas ce coté cosplay foireux, mais moi j'ai bien aimé.

Tout comme ce qui se dit du livre, ce drama est un mélange de beaucoup de choses. Entre absurdité et sujets profonds, poésie et costumes ridicules, tout est mélangé avec justesse pour en faire une histoire rocambolesque, improbable, mais d'une certaine beauté. Des thèmes lourds comme la discrimination, le manque de racines familliales, joués dans des costumes de bouffons avec des armes gonflables, c'est osé, c'est bizarre, mais ça marche. Ca marche parce que les personnages sont sous leurs costumes ridicules, des êtres doués de sentiments et les expriment. Chacun avec son bagage de la vie, ses problèmes du passé, ils sont tous un peu seuls, un peu exclus, mais une fois réunis, ils déplacent des montagnes. En râlant, en grimaçant, en faisant du bruit, en étant finalement plus humains que héros.

Les intrigues de chaque épisode sont relativement simples, certainement parce que 45 minutes pour poser, developper et résoudre une intrigue c'est très peu. Cela dit, simple ne voulant pas dire naze, elles sont bien construites et parfois très émouvantes comme celle du village peuplé uniquement d'enfants. Réduits à l'état d'adulte bien avant l'âge, leur condition touchera le coeur de Son Goku mais également celui du spectateur... Les trois monstres accompagnant la pretresse auront chacun une intrigue qui dévoilera un peu de leur passé, un peu de leurs douleurs, un peu de leur âme. Son Goku par exemple laissera échapper sa douleur de ne pas avoir de parents alors que Cho Hakkai montrera son besoin de fonder une famille. La pretresse également, sera bien faible face aux fantômes du passé... Des émotions, sentiments et besoins tellement humains qu'on en oublie leur condition de monstres (et dans une moindre mesure leur costumes ridicules). Et de manière malheureusement systématique, leur cohésion, leur amitié finira par les sauver tous. Ce qui est très positif et bien fait, mais ce caractère ultra shématique rend l'ensemble du drama un peu moins palpitant.

 

En bref, ce n'est pas un drama que je conseille, parce que je sais qu'il ne plaira pas en raison de son visuel un peu trop foireux. Et dans la mesure où je l'ai aimé, je n'ai pas envie de vous voir en dire du mal, voilà, c'est égoiste comme point de vue. Cela dit pour les curieux un peu souples d'esprit, pour ceux qui voudraient voir une chouette adaptation du Voyage en Occident, pour les fans de Shingo, c'est un drama sympathique, une belle histoire d'amitié et d'aventure. J'ai passé un bon moment devant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article