[Drama japonais] Shiroi Kage

Publié le par Yuuki

Shiroi Kage
(Article sans reel spoiler)

Titre original : 白い影
Titres alternatifs : White Shadow / Love and Life in the White
Pays  : Japon
Année : 2001
Episodes : 10
Cast :

Yuko Takeuchi : Shimura Noriko
Nakai Masahiro : Yosuke Naoe
Kamikawa Takaya : Toshiyuki Kobayashi

Résumé sans spoiler : Voulant exercer son métier jusqu'au bout, un médecin cache à tous la maladie qui le ronge petit à petit. Sa vie décline doucement et le chaos déjà bien installé dans ses sentiments va être accentué par l'arrivée de Shimura, une nouvelle infirmière.

Pourquoi j'ai regardé : Heu... Je me pose de plus en plus la question de supprimer carrément cette question, parce que ça se résume assez globalement à "j'aime le casting" et "j'avais envie de le voir", ce qui bien que valables sont des raisons d'une affreuse banalité quand même. Enfin pour celui-ci, c'était donc j'avais envie de la voir, après avoir replongé dans le drama médical avec Code Blue saison 2. (oui je ne compte pas Hospital Ship dans les drama médicaux, faut pas déconner non plus, et puis je ne l'avais pas regardé pour ça non plus hein XDD)

Est-ce que j'ai aimé : Hmmmm... Je me suis vachement ennuyée. C'est typiquement le genre de romance naïve et mignonne que pouvaient nous offrir les dramas japonais des années 2000 et c'est dans ce cadre très bien réussi. Mais je ne sais pas trop, ce n'est plus vraiment ce que je recherche actuellement (ou alors je suis très mal habituée avec les romances explosives et hautes en couleurs, cris, aventures formidables et rocambolesques des drama coréens. C'est possible aussi, mais ça serait dommage.) D'autant que c'est également un drama médical, et que que je m'attendais donc à une ambiance un peu punchy, à la Code Blue, avec des blessés et malades partout... mais non. ^^

Bon, au niveau du rythme, le drama est bien mené avec une véritable histoire qui se prolonge sur tous les épisodes. Là où on aurait pu s'attendre à un banal shéma avec un patient par épisode il n'en est rien. Ce qui fait parfois penser qu'il y a seulement deux médecins et trois patients dans l'hopital haha. Ceci dit, le fait de s'attarder sur un patient plusieurs épisodes n'est pas un hasard, le patient est condamné et Naoe y voit le reflet de sa prore fin de vie. Leur interaction mérite amplement d'être developpée dans le drama. Et j'en viens par là à ce qui m'a plu, la question de la vérité face au patient. Le docteur Naoe prend la voie du mensonge pour que la fin de vie soit la plus agréable possible, ce qu'il argumente pendant le drama. Sans doute que son exerience personnelle le faisant souffrir il entend par là soulager les autres de cette douleur qu'il connait. Son collègue, le docteur Kobayashi est bien plus conventionel et lui part du principe qu'un médecin doit la vérité à son patient et à sa famille. Les deux points de vue sont bien developpés dans le drama et sans y apporter de vraie réponse, car à mon avis il n'y en a pas vraiment, il permet au spectateur de se poser la question, et de s'identifier au deux cas, malade et médecin. Si on était condamné, est-ce qu'on aimerait le savoir ? Et si on savait un proche condamné, est-ce qu'on le lui dirait ? J'ai aimé la manière dont le drama aborde cela, sans mélodrame ni tristesse débordante. Même si pour moi cela reste quand même du mensonge et donc c'est moyen...

La romance entre le docteur et l'infirmière est bien menée et ne prend pas trop de place à l'hopital. Les romances médicales sont parfois un peu trop présentes et effacent en quelques sorte ce qui se joue au niveau médical. Là ce n'est pas le cas, et la naïve petite Shimura apporte un peu de fraicheur dans cette atmosphère un peu lourde de maladie mortelles et de mensonges.

Le personnage de Naoe est interprété par Nakai Masahiro avec justesse. On peut cependant se poser des questions en le voyant faire ses crises de douleurs et ses injections. Est-il toujours réellement en état de faire ses opérations et autres actes médicaux sans ajouter de risques superflus ? Mais en dehors de ça il est assez crédible en médecin un peu torturé, aimé malgré tout par ses patients. Sa relation avec Shimura met un peu de temps à se mettre en place, je pense parce que se sachant condamné il a du mal à s'attacher aux gens qu'il devra quitter bientôt. Mais Shimura lui permet de depasser ses angoisses, mais pas de s'ouvrir réellement, il reste un personnage très secret sur ses émotions. 

 

Est-ce que je le recommande : Et bien, je ne le déconseille pas en tous cas. C'est une jolie histoire malgré le rythme un peu lent et les quelques défauts du drama.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article